L'Histoire du VTT...

Le Vtt est une évolution récente du vélo classique (j'en retracerai l'histoire plus loin) dont il modifie l'architecture générale pour l'adapter à sa vocation tout terrain. Bien avant lui, existait une discipline sportive, le "cyclo-cross" qui emprunte chemins et sentiers. Là s'arrête la similitude avec le Vtt, car le matériel utilisé en cyclo-cross est très proche du vélo de route.
Le concept du Vtt (vélo tout terrain) nous vient des États-Unis.
Dans les années 70, une bande d'allumés Américains de Californie, (Joe Breeze, Gary Fisher,Tom Ritchey etc) délirent sur un vélo qu'ils renforcent de partout, équipent de roues plus petites et de gros pneus à crampons pour dévaler les sentiers de montagne. Ils viennent d'inventer le mountain bike, dont la vocation est avant tout ludique.
Il faudra dix ans pour que cette idée traverse l'Atlantique et aborde notre beau pays. Lorsque le Vtt arrive en France, il ne trouve pas vraiment un créneau, car on ne perçoit pas les spécificités de cet engin. Il est un peu considéré comme un vélo à la mode mais sans grande utilité. Ce sont les enfants qui seront ses premiers clients.
Ensuite,le développement du marché est impressionnant.
On passe de 70 000 unités vendues en 1987, à plus de deux millions en 1994. Les ventes de vtt dépassent celles des vélos de route pour culminer à 70% du marché du cycle en France.
Pourquoi un tel succès? Probablement pour de multiples raisons parmi lesquelles:

- phénomène de mode; c'est "branché" de se déplacer en vtt.
- Problèmes de circulation dans les villes; le vtt se joue des bouchons, se faufilant partout, montant et descendant les trottoirs sans le moindre souci.
- Découverte d'un nouveau moyen d'évasion qui s'affranchit des routes goudronnées.
- Respect de l'environnement; le vtt ne pollue pas (aucun bruit, pas de gaz d'échappement).
- Polyvalence et performance du matériel; c'est solide, on passe partout.
- L'aspect ludique; on s'éclate en vtt, c'est le délire de descendre à fond des chemins impraticables, pour le fun !!!

Des clubs se créent, des offices de location voient le jour et des circuits balisés sont développés dans toutes les régions.
Les épreuves sportives se multiplient et attirent un grand nombre de participants.
Ainsi est née, en 1984, la première randonnée sportive de vtt en France, baptisée le Roc d'Azur.
Lors de cette première édition, les participants ne sont guère plus d'une dizaine. Mais le développement est fulgurant. Chaque année, la participation augmente, pour dépasser aujourd'hui, sur son nouveau site de Fréjus, plus de 8 500 coureurs, parmi lesquels accourt l'élite mondiale.
Depuis 1987 sont organisés le championnat de France et le championnat du monde.
Enfin, ultime consécration, les Jeux Olympiques d'Atlanta, aux Etats-Unis, accueillent pour la première fois, des épreuves de vtt.
Un petit cocorico en passant: les compétiteurs Français brillent particulièrement en vtt.
Aux Jeux Olympiques 2000 de Sidney (Australie), notre compatrioteMiguel Martinez a remporté la médaille d'or dans l'épreuve de cross-country, le 24 septembre 2000.

Le matériel:
Il évolue et se perfectionne sans cesse pour aboutir aujourd'hui à un produit sophistiqué et ultra performant.
Ainsi sont apparus les cadres en aluminium, puis en matériaux composites, plus rigides et légers.
Les suspensions avant puis arrière se sont développées et allégées.
Les transmissions n'ont cessé de s'améliorer. Aujourd'hui, 3 plateaux et 9 pignons sont la norme.
Les pédales automatiques spécifiques à ce sport équipent les vélos.
Les freins à disques à commande hydraulique se démocratisent.
Les roues perdent du poids et gagnent en rigidité. Les premiers pneus "tubeless" (plus de crevaisons!) sont arrivés sur le marché.
Nous sommes loin, du vtt lourdaud et pataud des débuts. Aujourd'hui, un vélo tout suspendu pèse autour de 11 kilos.


Retour haut de page


A SUIVRE...